nav-left cat-right
cat-right

Les trackers ETF

Les trackers, connus aussi sous le nom d’Exchange-Traded Fund (ETF), sont des produits financiers qui vous permettent d’investir dans une classe d’actifs. Accessibles et faciles à gérer, les ETF facilitent la diversification de votre patrimoine. Essayons d’en savoir plus sur les trackers.

action

Comment fonctionnent les ETF ?

Les ETF ont été inventés au début des années 1990 par les américains et ce n’est qu’en 2001 qu’ils furent cotés pour la première fois en France. Aujourd’hui, NYSE Euronext propose plus de 600 ETF aux particuliers.

Pour faire simple, un fonds de placement achète plusieurs actions et les revend à l’unité aux particuliers. Ainsi, les trackers se gèrent comme des actions : frais de transaction identique, même échelon de cotation et une même logique en matière de modalités d’ordres.

Que ce soit à la hausse ou à la baisse, les trackers reproduisent fidèlement les performances des classes d’actifs auxquelles ils sont associés, dès que l’écart se situe à plus de 1,5%, le cours du trackers est automatiquement suspendu.

Grâce à une cotation continue, vous pouvez suivre en temps réel l’évolution de votre portefeuille.

 

Les ETF sont tellement faciles à gérer

Même si vous ne comprenez rien au monde de la finance, vous pouvez acquérir des ETF ! L’intervention d’un spécialiste financier n’est pas nécessaire et les prix de vente (ou d’achats) sont établis d’un commun accord.
Pour commencer, le droit d’entrée est gratuit, les frais de gestion sont minimes et ne dépassent pas les 1 % au cours d’une année. De plus, les ETF sont faciles à négocier.

Avec les ETF, soyez rassurés, les émetteurs garantissent les liquidités. De même, vous pouvez échanger vos trackers contre des actions.

 

Les inconvénients

Afin de profiter de l’engouement des particuliers et maximiser leur profit, des fonds de placement ont lancé des ETF sans avoir des actifs réels. C’est le cas notamment des ETF synthétiques.

Avec ce type de produit, grand est le risque de ne pas pouvoir récupérer votre bien en cas de dérèglement du marché. D’ailleurs, contrairement aux actions, les trackers seront difficiles à vendre en temps de crise.

Le risque de contrepartie, pour investir dans un ETF vous devrez passer par un courtier, et vous ne pourrez pas obtenir de titre de propriété…Vous êtes donc exposés au risque de faillite de votre courtier.

 

Un petit mot sur la fiscalité des ETF

Pour un montant des cessions inférieur à 25 830 € pour une année, les plus-values sont exonérées d’impôts. Par contre, au-delà, un taux de 30,10 % s’applique.

En ce qui concerne les dividendes, ils sont soumis au barème progressif de  l’impôt. Toutefois, les ETF bénéficient des abattements de 40% puis de 1 525 € pour les célibataires ou de 3 050 € pour les couples.
Bref, les ETF assurent aux investisseurs un portefeuille diversifié à moindre coût mais un risque existe.

Nous préférons les métaux physiques.